Rechercher
  • reveillermachecoulstmeme

Communiqué de presse

Yannick Le Bleis, Jean Barreau et Yves Batard, élus de l’opposition, ont contesté le huis clos du conseil municipal du mardi 19 mai, arguant « le devoir de transparence des élus ».


Dans la situation inédite où nous sommes plongés collectivement, nous pensons que les élus locaux ont un rôle majeur à jouer pour assurer la cohérence des actions menées autour de la sécurité sanitaire, mais aussi un devoir de transparence pour rassurer nos concitoyens et conserver leur confiance dans notre société démocratique.

Le lien entre santé et environnement s’affirme de manière évidente dans cette crise.

La nécessité de partager et de penser collectivement pour affronter les défis qui sont devant nous devient impérieuse.

Dans ce contexte, nous avons naturellement voté contre la tenue de ce conseil municipal à « huis clos ».

Il aurait été facile d’accepter le public et la presse en respectant les règles de sécurité sanitaire dans la salle de l’Espace de Retz qui est très grande, ou bien de retransmettre les débats sur Internet, à une époque où de très nombreuses personnes utilisent ces outils dans leur vie quotidienne..


Nous avons cependant interpelé l’équipe municipale sur les sujets suivants :


Environnement :

des arrachages de haies intempestifs, au mépris des périodes de nidification et de l’impact sur la nappe ont eu lieu depuis plusieurs semaines,

Un exhaussement des parcelles maraichères est en cours à la Cantinière, augmentant le risque d’inondation du centre-ville, sans étude hydrologique préalable connue,


Urbanisme :

La mairie a renoncé à son droit de préemption sur une parcelle de plus de 4 000m² en centre-ville qui aurait permis un projet d’urbanisation, sans échange préalable avec le conseil municipal et sans même que les adjoints en charge ne semblent avoir examiné le dossier,


Commerce :

Les commerçants Machecoulais sont sans nouvelles de la mairie et laissés seuls dans la situation difficile où ils se trouvent, sans concertation ni soutien municipal,


Travaux et projets :

Alors que l’équipe sortante se déchire en deux listes concurrentes et après 5 années d’inaction sur ce plan, les projets sont menés au pas de charge, sans considération pour ceux, quels qu’ils soient, qui auront demain à en assumer les conséquences : Boulodrome, Ecole de Musique, salle de répétition de la maitrise aux Calvairiennes, salle de sport à la Rabine… ces projets deviennent brutalement urgents et sont menés sans concertation…


Sur tous ces sujets qui engagent l’avenir, nous n’avons eu que des réponses très évasives et le sentiment d’un « laisser faire » inquiétant.


Dans cet entre-deux tours interminable, les équipes sortantes avaient l’opportunité de mettre en valeur leur savoir-faire et leur efficacité, une occasion ratée pour les Machecoulais et Tenumémois !

0 vue

Suivez nous ! :

  • Facebook

© 2023 par Almamater. Créé avec Wix.com